Retour
Partager sur
Communiqués de presse

Re-Mind PHD lance avec IAS un achat net de fraude

11 Juil, 2019

Engagé dans la qualité média depuis plusieurs années aux côtés d’IAS, Re-Mind PHD va plus loin en permettant désormais aux annonceurs d’acheter uniquement des impressions non frauduleuses et diffusées dans la région appropriée.

Partenaire d’IAS depuis des années, Re-Mind PHD souhaite apporter toujours plus de transparence aux marques et aller plus loin dans la qualité média de leurs campagnes publicitaires digitales. Re-Mind PHD annonce ainsi aujourd’hui la mise à disposition, pour l’ensemble des clients de l’agence, d’un achat média avec une facturation nette de fraude et d’impressions hors zone géographique ciblée sur toutes les campagnes d’achat classique. C’est la 1ère fois en France qu’une agence met en place une approche systématique de trading aussi protectrice pour les marques.

Ce cadre strict d’achat assure aux annonceurs d’acheter uniquement des impressions non frauduleuses et diffusées dans la région appropriée. Il leur apporte ainsi davantage de transparence, cela leur évite également des échanges financiers inutiles sur des impressions frauduleuses ou hors zone géographique et leur permet de protéger leur image en évitant de financer la fraude ou de diffuser des publicités dans un pays inapproprié. Cela vient bien sûr en complément de toutes les actions de protection (brand safety) des marques pour ne pas diffuser leurs publicités dans des environnements risqués pour leur image.

« Pour nous c’est une démarche de bon sens qui s’inscrit pleinement dans l’utilisation quotidienne que l’on souhaite avoir d’un outil comme IAS. Générer de la valeur, que ce soit par le contrôle continu de chaque activation, mais surtout par une optimisation systématique des campagnes sur de nombreux indicateurs de qualité » précise Catherine Gotlieb, Customer Experience and Media Manager chez Volkswagen France.

Rappelons que la fraude peut représenter jusqu’à 13% des impressions achetées par un annonceur selon le baromètre IAS du 2ème semestre 2018. La WFA (World Federation of Advertisers) estime même que 10 à 30% des investissements en publicité digitale seraient sujet à la fraude. C’est donc un danger majeur pour les annonceurs et un sujet dont les marques doivent se prémunir.

Les problèmes d’impressions hors zone géographique ciblée peuvent quant à elles atteindre 4% à 6% d’impressions. Cela représente non seulement une perte de budget pour l’annonceur mais peut également être dommageable pour l’image de marque de diffuser une offre ciblant un pays dans le mauvais pays et la mauvaise langue.

Pour Jeremy Fritsch, Directeur des Opérations Digitales chez Re-Mind PHD « Cette évolution nous permet d’industrialiser une étape qui était habituellement traitée au cas par cas avec l’ensemble des partenaires et ce sous plusieurs formes. Nous faisons donc de cas particuliers une norme, et nous saluons au passage nos partenaires éditeurs & Tech qui sont aujourd’hui en mesure de s’aligner sur le même niveau d’exigence que nous ».

« Nous sommes ravis d’accompagner notre partenaire Re-Mind PHD dans cette démarche pro-active de lutte contre la fraude. Cela apportera à ses clients annonceurs davantage d’efficacité dans leurs campagnes digitales ainsi qu’un budget mieux optimisé. Nous espérons que ce nouveau type de facturation sera largement adopté. » précise Clément Bascoulergue, Directeur commercial Europe du Sud chez Integral Ad Science.

Contact presse

Vous êtes journaliste et cherchez des informations complémentaires? Contactez :